Enquêtes-reportages

Juin 1993 - Le Nouvel économiste

Sous-traitance et dépendance
ou la tragédie du monoclient

Dis-moi comment tu sous-traites, et je te dirai qui tu es. La chute des effectifs de la grande industrie masque souvent une sous-traitance insoupçonnée : 800 personnes par jour à Naphtachimie sur 2000 salariés, 100 à 220 chez Esso pour 300 salariés, 300 à 600 chez BP pour 690 salariés, 2000 sous-traitants à Sollac pour 3800 salariés ; L’entreprise n’y a pas forcément gagné en coût immédiat, mais en souplesse. Et avec la récession, les industriels usent et abusent de cette souplesse. Eurocopters a donné fin 92 un coup de frein brutal à ses activités, chute de carnet de commande oblige. Sans ménagement, sans délais et après avoir demandé de forts investissements.

Saint Marcel Ferroviaire (entretien de wagons) n’a pas résisté à la chute des commandes de son unique client, la SNCF. Le TGV remplaçant les trains Corail, la société, reprise par ses cadres en 1988, a vu son chiffre d’affaires tomber de plus de 50 %. Depuis son dépôt de bilan, il y a quatre mois, Pierre Colombo, son Pdg se bat pour trouver un repreneur. Sartec et Sefca n’ont pas donné suite. Cannes La Bocca Industries a déposé cette semaine un projet avec à la clef une cinquantaine de suppressions de poste sur les 242 emplois. Amertume néanmoins pour Pierre Colombo qui quittera le navire. Lorsqu’il avait repris Titan Coder, tout le monde se louait de l’issue enfin trouvée à la crise d’un des fleurons industriels de Marseille. : “Les élus se sont mobilisés pour Sud Marine, dit-il, alors que Saint Marcel Ferroviaire n’intéresse personne”
L’entreprise mono-client a montré ses limites. La diversification vers le camion était trop coûteuse. SMF devra rester dans le ferroviaire avec une diversification possible vers les rames de métro.
Les sous-traitants d’Eurocopter ne veulent pas se laisser prendre dans la nasse de leur donneur d’ordre. Ils se sont présentés groupés avec leurs collègues fournisseurs de la DCAN de Toulon au Salon du Bourget dans le cadre d’une association qu’ils viennent de créer, l’Association des industriels de l’aéronautique et de l’armement. Jacques Giner, président de l’association et Pdg de Sudinove, société d’ingénierie, compte sur l’Assia pour attaquer le marché international et ouvrir de nouvelle pistes pour les technologies maîtrisées par ces sous-traitants high-tech. Une démarche adaptée à des sociétés de matière grise. Pour les autres, la diversification ne se fera que grâce à un effort vers la qualité. Sollac par exemple joue à fond la sécurité avec ses 2000 fournisseurs et signe des contrats qualité moyennant la garantie d’une certaine pérennité des commandes, jusqu’à 3 ans. C’est ce type de démarche que la Chambre régionale de commerce souhaitait encourager en négociant une charte du partenariat. Plusieurs mois de discussions, conduites par Claude Cardella, industriel, vice président de la CRCI, ont permis de rédiger un code de bonne conduite du business to business révolutionnaires : “priorité au mieux disant”, relations contractuelles sur trois ans, reconnaissance de la norme ISO 9000, reconnaissance mutuelle des agréments d’entreprise, amélioration de la sécurité des personnels, réduction des délais de paiement, préservation de l’hygiène et de l’environnement et enfin mise sur pied d’un “comité d’éthique”. Joli programme qui ne verra pas le début d’un commencement d’application. À la dernière minute, les fédérations patronales de la chimie et de la métallurgie ont refusé d’apposer leur signature en bas du document. Sur ordre des grands groupes nationaux qui ne veulent pas se lier les mains à l’heure où ils demandent à leurs directeurs régionaux de serrer les boulons. Seuls, EDF, l’Aérospatiale de Cannes, la Fédération des travaux publics étaient prêts à signer. Gilbert Jauffret, président de la Chambre régionale garde les tables de la loi et mesure aujourd’hui, le sens de cette volte-face. Le dumping a encore de beaux jours.

Christian Apothéloz


Ecouter le répondeur historique de l'agence Sudreporter
Téléchargez Flash Player pour voir le lecteur.

> Juin 2006. Textile. oui, il fallait craindre le démantèlement des quotas et l’ouverture de l'OMC à la Chine.

> Mai 2006. Alger : trop proche, donc trop loin ?

> Janvier 2006. Accompagner plus et mieux les aventuriers de l’emploi.

> Juin 2005. Pôle de compétitivité : le réveil de la région Provence Alpes Côte d’Azur.

> Mai 2005. Cité euro-méditerranéenne de la mode. Les couleurs du Sud face à l’offensive asiatique.

> Août 2002. Les bons réseaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur : place aux jeunes.

> Août 2002. Sous le soleil exactement… l’entreprise.

> Mars 2002. Alcatel space à Cannes, plus qu’une entreprise, une légende.

> Juillet 2001. Saga Provence, Marseille, la Provence telle quelle et autrement.

> Juillet 2001. Avignon : l’envers du « off ».

> Mars 2001. Une ville une entreprise, La mine à Gardanne : objectif production zéro.

> Mars 2001. Une ville une entreprise, Rousset Atmel et ST Microelectronics.

> Mars 2001. Avec le TGV, une nouvelle eurorégion ?

> Mars 2001, Prix de l'initiative locale. Correns (Var). la valeur ajoutée du bio.

> Février 2001, Berytech en 2001: premier technopôle arabe du Moyen-Orient.

> Février 2001, Liban : La présence française « laïcisée ».

> Mars 2000, dossier. À Marseille, la Méditerranée est une évidence.

> Janvier 2000. Société marseillaise de crédit, une privatisation en douceur… et fermeté

> Avril 1999. Nice, Marseille, un fauteuil pour deux ?

> Avril 1999. Nice/Marseille : la guerre des tourismes.

> Janvier 1999. Enquête pour l'Église réformée de France parue dans le livre "La tentation de l’extrême droite". Paru en mai 2000, Editions Les bergers et les mages.

> Mars 1998. Marseille, Enquête agroalimentaire. Quand l’agroalimentaire devient un art… culinaire.

> Mars 1998. Médiapôle Saint Césaire. la maison des « cartoon »

> Mars 1998. Sophia reste la locomotive de la Côte d’Azur.

> Février 1998. Paca, Le pari technologique, douze ans après.

> Juin 1997. Il était une fois… Rousset la capitale française de la micro-électronique.

> Novembre 1996. Le groupe Hachette annonce le lancement du nouveau quotidien “La Provence”  ou  Le deuxième enterrement de Gaston Defferre.

> Juillet 1996. Fraude nigériane : comment blanchir les dollars ?

> Juin 1996. Le pizzaïolo, intégrateur social.

> Janvier 1996. Marseille, les soleils de la planète rap.

>Décembre 1995. Circuit Paul Ricard

> Mai 1995. Les 25 ans de Sophia-Antipolis, carrefour virtuel du savoir.

>Février 1995. Le projet de l'année, Euroméditerranée, projet centenaire.

> Février 1995. Marseille, élections municipales en vue, l'heure de Gaudin ?

> Mai 1994. Marseille sur Méditerranée cherche sa voie au Sud.

> Mars 1994. Fos, du mirage à la gestion

> Novembre 1993. Combat de titans autour d’une poubelle

> Octobre 1993. Dossier Marseille sort de sa torpeur.

> Septembre 1993. Marseille : ouverture du premier tunnel urbain à péage… et plan de circulation.

> Septembre 1993. Une issue à la énième crise de Sud Marine ?

> Septembre 1993. L'étang de Berre, de plan en plan.

> Septembre 1993. Marseille : Accor mélange ses étoiles.

> Septembre 1993. Marseille : Tapie rebondira-t-il ?

> Septembre 1993. Marseille : SOS Aménagement, le TGV se traîne.

> Aout 1993: Le Port désespère Marseille.

> Juillet 1993. En finir avec la décharge d’Entressen ?

> Juillet 1993. Marseille, La Canebière fait peau neuve

> Juillet 1993. Chambre régionale des comptes de Provence Alpes Côte d’Azur : Alain Seyriex remet les comptes à zéro.

> Juillet 1993. Port, la guerre des nerfs.

> Juillet 1993. Métropole, Zinzins unissez-vous !

> Juillet 1993. Marseille, indépendance ?

> Juin 1993. Fos-sur-Mer, 20 ans après.

> Juin 1993. Gardanne : l'impossible reconversion ?

> Juin 1993. Sous-traitance et dépendance ou la tragédie du monoclient.

> Juin 1993. Marseille veut offrir une vitrine à sa recherche médicale, une Villa Hippocrate.

> Juillet 1992. Sur les traces du Marquis de Sade en Provence, de Saumane à Marseille

> La tradition protestante à Marseille : 450 ans d’histoire.

Christian Apothéloz - 18, allées Léon Gambetta - 13001 Marseille - Contact
Graphisme : Design in situ/Le Z Graphic - Réalisation : Sitweb Concept