Portraits

Août 2002 - L’Entreprise

Frédéric Chevalier,
créateur de High Co

Quel parcours ! À 38 ans, Frédéric Chevalier peut regarder avec satisfaction le jeune aixois qui, il y a 15 ans sortait de l’excellent IUT techniques de commercialisation. Des parents dans la fonction publique, une passion pour la glisse, un look de play-boy, il aurait pu choisir la facilité dune jeunesse insouciante. Il fait ses premières armes à la régie publicitaire de RMC, la radio monégasque de la grande époque où Jean – Pierre Foucault officie le matin. Auprès de Michel Attard, il se coltine aux âpretés du marché publicitaire, aux logiques des grands annonceurs, au poids des marques. Lorsqu’il crée sa boîte de com, High Co, en 1990, il est à contre cycle. Le marché de la communication entre en crise, la loi Sapin va décimer les leaders régionaux. Il n’en a cure. Lui refuse la pub paillette. Il est déjà un adepte du hors media, du marketing direct, des bonnes vieilles techniques de couponning. Il a le talent d’habiller tout cela d’un vocable anglo-saxon, (Linking up !) d’utiliser les nouvelles technologies et surtout de s’entourer d’une équipe jeune et compétente. Sa force est dans cette logique, il n’y a pas d’errement entre le projet de 1990 et le groupe de communication européen de 724 personnes et 67 M d’euros de marge brute. Derrière le sourire aux dents blanches, les lunettes cerclées, les bretelles et l’éternel profil de jeune premier, il y a une détermination rare. Frédéric Chevalier n’a pas une idée, il a un plan, il n’imagine pas, il calcule, il ne s’aventure pas, il applique une stratégie. Certes il a rencontré l’échec, avec la carte Jeunes nottament, mais, il s’est endurci. Et garde les pieds sur terre. Les salaires du board, affichés dans le rapport annuel n’ont pa enflé comme ailleurs. Il n’est plus propriétaire que du dixième du groupe qu’il a créé, mais il a su s’adosser à un leader mondial, le Britannique WPP pour être à l’abri des mauvaises surprises. Et High Co est une des rares valeurs du Nouveau marché qui soit recommandée par les investisseurs. Le jeune homme aixois continue sa route, après avoir pris pied en Angleterre avec l’agence Haygarth, il sera bientôt en Allemagne. High Co ambitionne de devenir « le leader européen du marketing service en Europe ». Puisqu'il le dit…

Christian Apothéloz

 

> Août 2002. Frédéric Chevalier, créateur de High Co.

> Janvier 2002. Juif, arabe, français…, rencontre avec Gilbert Benayoun : "Toucher les cœurs autant que la raison"

> Avril 2001. Robert Sarkissian : "Mes paroissiens, Chiites, sunnites, Druzes, maronites, orthodoxes… et protestants.

> Février 2001. Jean Kéhayan : Sauvés par les missionnaires américains…

> Avril 1998. L’homme de l’année, coup de cœur Maurice Genoyer.

> Avril 1998. Marc Pouzet, PDG de Marius Bernard, met en conserve la Provence.

> Mars 1997. Jacques Pfister, PDG d'Orangina France.

> André Einaudi, PDG d’Ortec, entrepreneur de l'année du Nouvel économiste 1997.

> Janvier 1997. André Einaudi, le bonheur communicatif.

> Février 1995. Financier de l'année, Charles Milhaud, président du directoire de la Caisse d'épargne Provence Alpes Corse.

> Juin 1993. Georges et Jean-Claude Antoun : New Hôtel, la petit chaîne qui monte.

Christian Apothéloz - 18, allées Léon Gambetta - 13001 Marseille - Contact
Graphisme : Design in situ/Le Z Graphic - Réalisation : Sitweb Concept