Le journaliste : déblog'notes

Chronique sur GOMET’ – Marseille et Tanger : on devrait se parler plus souvent

par | 11 novembre 2015

Marseille et Tanger sont deux métro­poles qui ont beau­coup à se dire. Une récente mis­sion régio­nale[1] nous l’a encore confir­mé. La capi­tale du Nord du Maroc, à 14 km de l’Europe connaît un déve­lop­pe­ment éco­no­mique et urbain excep­tion­nel. En moins d’une quin­zaine d‘années la zone franche a accueilli 45 000 sala­riés, le port de Tanger Med s’impose comme un des plus per­for­mant de Méditerranée et l’usine Renault avec ses 6 000 sala­riés se classe dans le pelo­ton de tête de la qua­li­té au sein du groupe auto­mo­bile, une ville nou­velle de 150 000 habi­tants creuse ses fon­da­tions à Chrafatte.

De toutes les villes et régions de la rive Sud Tanger Tétouan est celle qui offre le plus de com­plé­men­ta­ri­tés avec notre tis­su économique.

Tanger FCM juillet 2012 250

Le sec­teur de la logis­tique est une évi­dence et la crois­sance rapide du port comme des implan­ta­tions génèrent des besoins de ser­vices et de for­ma­tions évi­dents. Le Grand port mari­time de Marseille peut se situer autre­ment que dans la nos­tal­gie d’une domi­na­tion révo­lue et dans la recherche posi­tive des meilleures inter­ac­tions. Une ligne aérienne plus adap­tée que Ryan air per­met­trait aux hommes d’affaires de remettre Tanger dans le radar.

Mais l’intérêt de cette région est beau­coup plus que dans la logis­tique. Tanger est deve­nu ce que nous ne sommes qua­si­ment plus : une région indus­trielle, et une région où l’industrie gagne des points chaque année. Daher va ain­si ouvrir son second éta­blis­se­ment spé­cia­li­sé dans l’aéronautique. La zone franche accueille les majors de l’aéronautique, de la sous-traitance auto­mo­bile de l’énergie, de la méca­nique. Le lea­der du patro­nat tan­gé­rois, pré­sident de la CGEM, nous l’a confir­mé, les besoins sont immenses en ser­vices indus­triels, en ingé­nie­rie, en for­ma­tion et en conseil. Tous sec­teurs qui cor­res­pondent à nos capa­ci­tés. Ajoutons qu’une Technopark une pépinière/hôtel d’entreprises inno­vantes vient d’ouvrir en centre-ville ce qui peut faci­li­ter les par­te­na­riats technologiques.

Enfin depuis 20 ans région PACA a noué un par­te­na­riat avec la région de Tanger, des liens se sont tis­sés dans l’ESS, dans l’environnement et le patrimoine.

Mais la rela­tion peut aller au-delà, notre région peut trou­ver dans le Nord du Maroc une res­pi­ra­tion éco­no­mique en alliant pro­duc­tion à coûts maî­tri­sés et capa­ci­té d’innovation, capa­ci­tés pro­duc­tives et savoir faire provençal.

GoMet’, “le média métro­po­li­tain qui crée des liens

[1] Mission du Pole Med orga­ni­sée par Anima avec l’Imed, Cci inter­na­tio­nal, Finances & Conseil Méditerranée, l’Ipemed et l’ARII notamment.