Le journaliste : Futur composé (radio RCF)

Emmanuel Delannoy, changer de boussole, écouter la nature

7 juillet 2020

Emmanuel Delannoy a inven­té le concept de Permaéconomie pour nous invi­ter à culti­ver notre éco­no­mie, notre terre, comme un jar­din agile et luxu­riant, équi­table et respectueux.

Emmanuel Delannoy,

Au micro de Christian Apothéloz, il trace des pistes de rési­lience et appelle à valo­ri­ser la com­plexi­té et la bio­di­ver­si­té. Et appelle à chan­ger de bous­sole. Ce que la crise a révé­lé, c’est que nos sys­tèmes de pro­duc­tion et nos orga­ni­sa­tions sont, de manière assez para­doxale, vul­né­rables parce qu’optimisés pour des condi­tions bien pré­cises. Pour com­men­cer par une méta­phore bio­mi­mé­tique, elles sont dans la situa­tion d’une espèce qui, par­ti­cu­liè­re­ment bien adap­tée à son milieu, se trou­ve­rait fra­gi­li­sée lorsque celui-ci est alté­ré ou modi­fié. La ques­tion n’est pas seule­ment celle du rebond – néces­saire – de l’économie, ni de son redé­mar­rage. Cette « répa­ra­tion » de la machine éco­no­mique n‘est qu’une pre­mière étape dans un che­mi­ne­ment qui doit conduire à ren­for­cer sa rési­lience – c’est-à-dire sa capa­ci­té à encais­ser les chocs futurs à venir – et sur­tout à l’adapter à un monde de plus en plus incer­tain. Le pro­blème res­te­ra inso­luble tant que nous cloi­son­ne­rons, voire oppo­se­rons, les sujets. Si nous inté­grons bio­di­ver­si­té, chan­ge­ment cli­ma­tique et éco­no­mie dans une même vision sys­té­mique, cha­cun, au lieu d’être un pro­blème pour les autres, peut deve­nir un élé­ment de la solu­tion. L’économie peut, et doit aujourd’hui, deve­nir « régé­né­ra­trice », ou réparatrice.

Ecoutez l’émission de radio Futur composé

Présenté par Christian Apothéloz, Dominique Mucchielli