Le journaliste : Futur composé (radio RCF)

Éric Ammar

6 juin 2005

Directeur géné­ral de Gilclaude.

Il aurait pu être expert comp­table ou valo­ri­ser son diplôme de mana­ge­ment dans un grand groupe. Mais en 1988 quand l’entreprise fami­liale prend l’eau, il rejoint son père Gilbert et repart à zéro dans un métier qu’il connaît peu : le tex­tile. Fini le tra­vail tra­di­tion­nel du façon­nier mar­seillais. Éric et Gilbert inventent une entre­prise médi­ter­ra­néenne : on fabrique à Alexandrie, à Tunis, à Istanbul et on four­nit toute la grande dis­tri­bu­tion fran­çaise, sou­vent sous la marque du dis­tri­bu­teur. Avec deux exi­gences : la créa­tion et la qua­li­té. La famille y a retrou­vé ses racines alexan­drines, elle a une usine de 200 sala­riés en Égypte ; Gilclaude se déve­loppe et fait face à la concur­rence asia­tique. Une dure école du mar­ché qu’Éric affronte avec les méthodes qu’il a apprises au Centre des jeunes diri­geants, le CJD, son école à lui. Une école de l’en­ga­ge­ment qui le conduit aujourd’hui au Plie ou à la CCI.

Ecoutez l’émission de radio Futur composé

Animée béné­vo­le­ment par Christian Apothéloz consul­tant et Philippe Langevin, économiste.