Enquêtes-reportages

Juin 1993 - Le Nouvel économiste

Métropole
Zinzins unissez-vous !

Les investisseurs institutionnels en région sont peu nombreux. Et pour subsister dans un univers financier sans pardon, l’union s’impose.

La Société de développement régional Méditerranée y est allée contrainte. L’an dernier cette SDR distribuait encore des bénéfices, elle a, cette année, vidé son fond de garantie (41 MdF) et inscrit 230 MF de sinistres, soit 10 % de son encours (deux milliards de francs). Les fonds propres sont donc passés en dessous du fameux ratio Cooke. Crise. Pas question de s’adosser au Crédit Lyonnais comme en Rhône-Alpes ou à la Caisse d’épargne comme en Languedoc. Les deux banques s’y sont refusées. C’est auprès d’une jeune société de capital-risque, créée par le Conseil régional, avec des financements européens, Sud Capital, que Daniel Granjon, président de la SDRM trouvera son salut. Dotée de fonds propres conséquents, abondés encore récemment de près de 20 MdF, structure légère, Sud Capital a des réserves à peine entamées par ses premières années d’activités.
Concrètement, les actionnaires de Sud Capital vont apporter leurs actions à la SDR pour une augmentation de capital, selon une parité à définir : grosso modo, une action SDR contre deux Sud Capital. La SDR, ainsi confortée, changera de nom, elle deviendra holding du nouveau dispositif, tandis que ses activités seront apportées à une filiale. La SDR new-look mettra entre 15 et 20 % de son capital en Bourse. Une usine à gaz un peu complexe pour mettre sur pied, selon Gérard Bodinier, directeur de Sud Capital, “un pôle significatif de financement du développement des entreprises régionales”. Une fusion qui sauve la Sdr, mais qui laisse encore de nombreuses questions en suspens : des équipes disparates, 30 salariés à la Sdrm, 3 à Sud capital, des activités d’intervention en haut de bilan qui se chevauchent, et des fonds propres qui sont à peine au-dessus des 8 % requis. Les deux architectes de cette fusion, Bernard Jacquier, conseiller régional, avocat et homme de confiance de Jean-Claude Gaudin, Charles Milhaud, président du directoire de la Caisse d’épargne ont encore du pain sur la planche.
Le Groupe Prado, un “zinzin” régional de poids, (caisse de retraite, mutuelle, épargne salariale, prévoyance) couvrant 600 000 personnes dans le Grand Sud pratique lui, l’union tranquille : il vient de s’associer avec son alter ego du Nord, le groupe Vauban. Les deux organismes paritaires renforcent ainsi leur couverture nationale et prennent place parmi les cinq premiers organismes de retraite de France (sur 200). Au total, les deux groupes encaissent chaque année plus de 7 milliards de cotisations, ils sont présents dans 150 000 entreprises pour 1,3 million de bénéficiaires ; ils emploient un millier de personnes dans 18 implantations sur toute la France. Jacques Malaterre, directeur général du Groupe Prado et Jean-Bertrand Laroche, secrétaire général, artisan de ce rapprochement, étendent ainsi à tout le territoire la zone d’activité de leur fond d’épargne et ouvrent leur offre vers les cadres.

Christian Apothéloz


Ecouter le répondeur historique de l'agence Sudreporter
Téléchargez Flash Player pour voir le lecteur.

> Juin 2006. Textile. oui, il fallait craindre le démantèlement des quotas et l’ouverture de l'OMC à la Chine.

> Mai 2006. Alger : trop proche, donc trop loin ?

> Janvier 2006. Accompagner plus et mieux les aventuriers de l’emploi.

> Juin 2005. Pôle de compétitivité : le réveil de la région Provence Alpes Côte d’Azur.

> Mai 2005. Cité euro-méditerranéenne de la mode. Les couleurs du Sud face à l’offensive asiatique.

> Août 2002. Les bons réseaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur : place aux jeunes.

> Août 2002. Sous le soleil exactement… l’entreprise.

> Mars 2002. Alcatel space à Cannes, plus qu’une entreprise, une légende.

> Juillet 2001. Saga Provence, Marseille, la Provence telle quelle et autrement.

> Juillet 2001. Avignon : l’envers du « off ».

> Mars 2001. Une ville une entreprise, La mine à Gardanne : objectif production zéro.

> Mars 2001. Une ville une entreprise, Rousset Atmel et ST Microelectronics.

> Mars 2001. Avec le TGV, une nouvelle eurorégion ?

> Mars 2001, Prix de l'initiative locale. Correns (Var). la valeur ajoutée du bio.

> Février 2001, Berytech en 2001: premier technopôle arabe du Moyen-Orient.

> Février 2001, Liban : La présence française « laïcisée ».

> Mars 2000, dossier. À Marseille, la Méditerranée est une évidence.

> Janvier 2000. Société marseillaise de crédit, une privatisation en douceur… et fermeté

> Avril 1999. Nice, Marseille, un fauteuil pour deux ?

> Avril 1999. Nice/Marseille : la guerre des tourismes.

> Janvier 1999. Enquête pour l'Église réformée de France parue dans le livre "La tentation de l’extrême droite". Paru en mai 2000, Editions Les bergers et les mages.

> Mars 1998. Marseille, Enquête agroalimentaire. Quand l’agroalimentaire devient un art… culinaire.

> Mars 1998. Médiapôle Saint Césaire. la maison des « cartoon »

> Mars 1998. Sophia reste la locomotive de la Côte d’Azur.

> Février 1998. Paca, Le pari technologique, douze ans après.

> Juin 1997. Il était une fois… Rousset la capitale française de la micro-électronique.

> Novembre 1996. Le groupe Hachette annonce le lancement du nouveau quotidien “La Provence”  ou  Le deuxième enterrement de Gaston Defferre.

> Juillet 1996. Fraude nigériane : comment blanchir les dollars ?

> Juin 1996. Le pizzaïolo, intégrateur social.

> Janvier 1996. Marseille, les soleils de la planète rap.

>Décembre 1995. Circuit Paul Ricard

> Mai 1995. Les 25 ans de Sophia-Antipolis, carrefour virtuel du savoir.

>Février 1995. Le projet de l'année, Euroméditerranée, projet centenaire.

> Février 1995. Marseille, élections municipales en vue, l'heure de Gaudin ?

> Mai 1994. Marseille sur Méditerranée cherche sa voie au Sud.

> Mars 1994. Fos, du mirage à la gestion

> Novembre 1993. Combat de titans autour d’une poubelle

> Octobre 1993. Dossier Marseille sort de sa torpeur.

> Septembre 1993. Marseille : ouverture du premier tunnel urbain à péage… et plan de circulation.

> Septembre 1993. Une issue à la énième crise de Sud Marine ?

> Septembre 1993. L'étang de Berre, de plan en plan.

> Septembre 1993. Marseille : Accor mélange ses étoiles.

> Septembre 1993. Marseille : Tapie rebondira-t-il ?

> Septembre 1993. Marseille : SOS Aménagement, le TGV se traîne.

> Aout 1993: Le Port désespère Marseille.

> Juillet 1993. En finir avec la décharge d’Entressen ?

> Juillet 1993. Marseille, La Canebière fait peau neuve

> Juillet 1993. Chambre régionale des comptes de Provence Alpes Côte d’Azur : Alain Seyriex remet les comptes à zéro.

> Juillet 1993. Port, la guerre des nerfs.

> Juillet 1993. Métropole, Zinzins unissez-vous !

> Juillet 1993. Marseille, indépendance ?

> Juin 1993. Fos-sur-Mer, 20 ans après.

> Juin 1993. Gardanne : l'impossible reconversion ?

> Juin 1993. Sous-traitance et dépendance ou la tragédie du monoclient.

> Juin 1993. Marseille veut offrir une vitrine à sa recherche médicale, une Villa Hippocrate.

> Juillet 1992. Sur les traces du Marquis de Sade en Provence, de Saumane à Marseille

> La tradition protestante à Marseille : 450 ans d’histoire.

Christian Apothéloz - 18, allées Léon Gambetta - 13001 Marseille - Contact
Graphisme : Design in situ/Le Z Graphic - Réalisation : Sitweb Concept